derniers poèmes de toute sorte / 

Quelques Origami élémentaires

[Les 'Morales élémentaires' sont des poèmes de forme fixe, telle qu'établie par Queneau à la fin de sa vie. Elles sont composées de bi-mots et disposées le long d'un squelette toujours le même, dont on devine la forme ci-après, qui évoque un cerf-volant (mmmm) ; on y entend près de la fin une ritournelle de quelques vers. C'est une poésie de choses, élémentaire.
Cerf-volant je ne sais plus trop, mais origami peut-être : si on regarde bien certaines grandes oeuvres, on trouve qu'elles sont pliées en forme de Morale élémentaire ; il suffit ensuite d'une observation patiente, et d'un dépliement habile : tout texte peut être ainsi rendu à sa morale élémentaire suivant le dessin de Queneau, qui avait tout dessiné. Et à la fin, mon Origami élémentaire contient tout le texte considéré, voyez comme c'est commode (pour les voyageurs, par exemple). Corollaire : tout texte dépose dans ses plis ses traits les plus caractéristiques (songer à l'application (brevet) critique). Nota : tout texte ne se réduit pas à un Origami élémentaire et un seul ; il y a bien un tour de main du plieur.
Je voudrais discuter de ma bouleversante invention avec les queniens, en établir mieux la théorie, en prévoir mieux les conséquences pratiques. On voit ci-dessous que mes essais m'ont porté sur la route de Kérouac, vers les Cahiers de Voronej de Mandelstam, le Kaddish de Ginsberg, le Bleu du ciel de Bataille, la Lady Long Solo d'Hardellet, la dive bouteille, an ancient mariner, la cavalerie rouge ou le septième cercle.]